La médecine dentaire générale – Traitement de racine

La médecine dentaire générale, appelée également omnipratique, est pratiquée par l’ensemble de nos médecins-dentistes. Elle regroupe 3 catégories :

  • Les traitements conservateurs (traitement des caries) : techniques les moins invasives et les plus durables pour restaurer l’intégrité des dents
  • L’endodontie (traitement de racines) : lorsque le nerf dentaire est endommagé, le traitement de racine requiert beaucoup de finesse et un équipement de pointe.
  • la médecine dentaire pédiatrique (prise en charge des enfants) : une approche spécifique et en douceur pour les soins des enfants

Le traitement de racines

L’endodontie est une spécialité de la médecine dentaire qui consiste en la prévention, le diagnostic et le traitement des pathologies de la pulpe dentaire. Mais qu’est-ce que la pulpe dentaire ?

comptoir-img

Voici une image pour illustrer de façon simple la pulpe dentaire.

En quelques mots, la pulpe dentaire, circulant dans un système canalaire (canaux localisés dans la ou les racine(s)), assure l’innervation et la vascularisation de la dent. Elle fait donc de la dent un organe vivant.

Qu’est-ce qu’un traitement de racine ?

Un traitement endodontique, communément appelé traitement de racine, est un traitement qui consiste en la dévitalisation de la dent par le retrait de la pulpe dentaire. Il se déroule sous anesthésie locale et est réalisé à partir d’instruments spécifiques permettant une désinfection optimale. En fonction de la vitalité de la pulpe dentaire et de la difficulté du système canalaire, il peut être réalisé en une à trois séances, planifiées à intervalle régulier d’une semaine à 10jours.

comptoir-img

Des microscopes pour améliorer les chances de succès…

Le système canalaire des racines dentaire n’est pas toujours simple d’accès et généralement très petit. Il est donc parfois difficile d’obtenir des conditions de travail avec une bonne vision. Dans notre centre, les traitements de racine, tout comme beaucoup de procédures plus classiques sont généralement effectués avec des moyens de grossissement optique : des loupes ou des microscopes opératoires installés dans tous les cabinets.

Avertissement ! Un traitement de racine peut engendrer des douleurs passagères qui disparaissent généralement rapidement !

Quand doit-on réaliser un traitement de racine ?

Lorsque la pulpe dentaire est morte ou ne peut être conservée vivante, le traitement de racine devient l’unique option thérapeutique pour conserver la dent en bouche. Il permet d’éviter l’apparition ou de supprimer l’infection dont la cause peut être une des suivantes :

  • Une carie
  • Un traitement de racine défectueux
  • Un accident dentaire
  • Un problème parodontal sévère (des gencives)

 

Dans les cas où le pronostic du traitement de racine est trop défavorable ou que ce dernier n’est pas couronné de succès, le remplacement de la dent à extraire peut être effectué par implant dentaire ou appareil amovible.

 

Quelle solution en cas d’échec d’un traitement de racine ?

Une ultime solution : la chirurgie endodontique !

Malgré toutes les technologies disponibles et tout le temps investi, les traitements de racine ne sont pas toujours couronnés de succès car l’inflammation ou l’infection péri-apicale peut persister. Dans certains cas, on peut encore recourir à la chirurgie péri-apicale avec obturation rétrograde. Cette intervention consiste sous anesthésie locale à retirer la partie terminale de la racine et à l’obturer (fermée hermétiquement) à l’aide de techniques de microchirurgie.

 

 

Photos Avant/après
Cliquez sur la photo !

Votre
Confort

Radiographie 3D Cone Beam CT

L’utilisation de la digue dentaire