Le mal de dent

Le mal de dent est une douleur que le patient ressent dans la bouche ou dans les régions environnantes. Les causes peuvent être multiples, provenant d’éléments de la cavité buccale elle-même (dents, gencives, langue,…) ou d’éléments du voisinage (sinus, oreille…).

Comment le mal de dent peut se manifester ?

  • Sensibilité – douleur dentaire au froid

Le stimulus thermique froid provoque en général des douleurs semblables à des décharges électriques qui sont généralement de courte durée (quelques secondes ou minutes) avec un retour à un état normal.

Cette hypersensibilité dentaire s’explique par l’absence d’un des deux tissus de protection de la dent : la couche d’émail et/ou la gencive. Cette absence peut avoir de nombreuses causes, telles que :


Two column image
  • La carie dentaire

Il s’agit d’une maladie infectieuse détruisant progressivement les couches de la dent depuis l’extérieur vers l’intérieur et lorsque celle-ci atteint la dentine, une hypersensibilité peut apparaitre.

Two column image
  • La récession gingivale

Il s’agit d’une perte de la gencive recouvrant la racine des dents

Douleur dentaire au chaud

Lorsque la pulpe d’une dent vivante s’enflamme d’une manière irréversible (à ce stade, même si la cause devait être supprimée, le processus inflammatoire pulpaire est tellement avancé qu’il devient irréversible entraînant la nécrose du nerf dentaire), la dent devient (très) douloureuse aux stimuli thermiques chauds. Les causes peuvent être très variables (carie, fracture dentaire, anciens traumatismes); la réalisation d’un traitement de racine devient inévitable.

L'origine des
douleurs permanentes :

Two column image
  • Infection en voie de diffusion

Une infection dentaire non traitée peut progresser dans les tissus avoisinants et causer une tuméfaction (gonflement) du visage. La prise en charge est dépendante de la cause initiale ainsi que de l’avancement de l’infection: elle aboutit soit à la conservation de la dent avec un traitement de racine soit à l’extraction de la dent.

Two column image
  • Fracture dentaire avec mobilité d’un fragment

Une fracture dentaire entraînant la mobilité d’un fragment encore attaché à la gencive et aux tissus environnants peut engendrer ce type de douleur.

  • Douleur dentaire qui réveille la nuit

Les douleurs dentaires intenses, surtout la nuit, sont souvent le signe d’une inflammation soit de la pulpe dentaire soit au niveau des gencives.

  • La pulpite irréversible

Lorsque l’inflammation du nerf est telle, qu’elle ne disparait pas, même après un traitement de la cause (ex : carie). La réalisation d’un traitement de racine représente l’unique traitement conservateur.

  • La péricoronarite

Il s’agit d’une inflammation des tissus entourant et recouvrant une dent de sagesse survenant principalement lors de l’éruption de celle-ci. Elle se traduit également par une gencive rouge, enflée et une difficulté à ouvrir complètement la bouche ainsi qu’un mauvais goût.

 

  • Douleur à la mastication ou au toucher

La mastication peut engendrer des douleurs parfois intenses qui se localisent clairement sur une dent. Les causes de douleur à la pression sont variables.

  • Foyer péri-apical

Le foyer péri-apical correspond à une zone de tissus infectés, appelé granulome, qui se développe à l’extrémité des racines d’une dent et dont la principale cause est une nécrose du nerf dentaire.

  • Atteinte parodontale

La parodontite est une inflammation chronique d’origine bactérienne des tissus de soutien de la dent (gencive, ligament desmodontal et os) qui les détruit progressivement. Généralement, cette destruction est silencieuse mais elle peut parfois provoquer des douleurs en cas d’infection (abcès parodontal) ou de destruction terminale de ces tissus.

  • Bruxisme

Le bruxisme est un trouble fonctionnel incontrôlé qui se manifeste par le grincement des dents. Il s’agit d’une parafonction le plus souvent nocturne. Les bruxomanes peuvent présenter des douleurs au niveau des muscles de la mastication et des articulations temporo-mandibulaires, une usure accélérée des surfaces dentaires ainsi que parfois des douleurs au niveau dentaire.

  • La sensibilité après traitement

Après le soin d’une dent cariée par une résine composite, il arrive occasionnellement que le patient ait des sensibilités à la mastication jusqu’à 6 à 8 semaines après le traitement.

Douleur lors du brossage des dents

comptoir-img
  • Récession parodontale

La récession gingivale se caractérise par une perte de la gencive recouvrant la racine de la dent et l’exposition de cette racine peut causer des douleurs au contact des poils de la brosse à dent.

  • La gingivité nécrose aiguë (GNA)

Cette infection qui détruit rapidement les tissus mous de soutien des dents est responsable d’une douleur aiguë, de saignements au brossage et d’une mauvaise haleine.

comptoir-img
  • La douleur lors ou après les repas

Ces douleurs correspondent à une forme d’inflammation de la gencive située entre les dents, appelées « syndrome du septum ». Elles résultent d’un tassement alimentaire associé à un développement bactérien entraînant l’inflammation de la région interdentaire.

Soins liés
à ce problème

Urgences dentaires

Traitement des caries

Traitement de racine

Traitement des gencives